Hypnose

Evelyne RIDNIK, Psychothérapeute et Psychanalyste à Paris 9

http://www.psychotherapeute-paris.info/
http://www.psychanalyste-paris.info/
http://www.psy-paris.info/

« Seule l’hypnose peut donner un accès aisé, rapide et large à l’inconscient… Inconscient que la psychothérapie a montré être d’une telle importance dans le traitement des désordres de la personnalité. » Milton ERICKSON

Autrefois considérée comme le travail peu sérieux, l’hypnose est maintenant largement acceptée par la communauté scientifique comme une intervention thérapeutique efficace.

L’hypnose Ericksonienne est un outil puissant car les manifestations de l’état hypnotique apportent un effet positif “en soi,” un effet particulièrement intéressant qui peut aider dans de nombreux domaines tels que :

-la gestion des douleurs chroniques

-la dépendance au tabac et aux comportements du fumeur

-aux excès alimentaires

-perdre du poids

-se débarrasser de l’alcool

-se débarrasser de la drogue

-la gestion du stress

-ne plus se ronger les ongles

-améliorer le sommeil ou lutter contre l’insomnie

-calmer l’anxiété

-calmer les Tics

-calmer mes TOCS

-devenir plus motive

-lutter contre les phobies

-régler les problèmes dermatologiques (eczéma…)

-la prise de parole en public

-retrouver la confiance en soi

-supprimer la colère

-les troubles de la sexualité (frigidité, troubles de l’érection)

-gérer les bouffées de chaleur

-Réduire les acouphènes…

Les indications sont multiples, presque illimitées.

Il est à noter que l’hypnose ne doit pas se substituer à un traitement médical mais peut le compléter et constituer une aide psychologique.

AVANT DE COMMENCER LE TRAVAIL HYPNOTIQUE :

Un premier entretien (ou un temps réservé dans le début d’une première séance) est

essentiel pour rassurer le patient en lui définissant l’hypnose, pour ôter toutes idées préconçues (on ne dort pas en hypnose, on garde le contrôle, on ne peut obliger quelqu’un à faire quelque chose contre sa volonté), et en lui expliquant la méthode de travail.

C’est également un moment très important pour l’hypnothérapeute qui à partir des informations recueillies auprès de son patient, pourra entendre sa demande, sa problématique, l’origine du trouble auquel il voudrait remédier, les bénéfices secondaires qu’il peut en tirer, les essais préalables, les traitements en cours, ses attentes, sa motivation… pour enfin établir les objectifs de son travail.

COMMENT SE DEROULE UNE SEANCE ?

Une séance dure environ une heure. Elle peut-être unique dans certains cas (une séance peut suffire pour vaincre la cigarette, le stress ou l’anxiété) ou faire partie d’une cure plus longue dans d’autres cas (douleurs chroniques, amaigrissement, alcoolisme, drogue, remonter dans les souvenirs…).

Le nombre de séances est à définir avec le patient à la fin de la première séance.

Pendant la séance, il est proposé au patient de s’allonger, de fixer un point et de suivre les paroles du thérapeute. Rien d’autre n’est demandé si se n’est que de se laisser aller à une relaxation de plus en plus profonde.

La séance d’hypnose se déroule en plusieurs étapes :

    -un temps d’induction qui met le patient dans un état de conscience modifié (relaxation profonde)



    -un temps d’approfondissement qui guide le patient vers un état hypnotique



    -un temps de travail thérapeutique



    -un temps de réassociation (réveil et retour à l’état ordinaire de conscience)



    -un temps de débriefing, d’échange sur le vécu du patient pendant la séance.

Les techniques sont multiples, variées, utilisent les métaphores, des techniques de visualisation, des suggestions indirectes et laissent, de toutes façons, une large place à la créativité et à l'intuition...

Par la suite, il est possible de guider le patient vers une autohypnose qu’il pourra reprendre seul lorsqu’il en aura besoin.

LA CONDITION DE LA REUSSITE : LA COOPERATION PATIENT/HYPNOTHERAPEUTE

Il est essentiel de travailler avec son patient : les objectifs sont les mêmes même si les rôles sont distincts. Celui de l’hypnothérapeute étant de guider le patient vers ses ressources internes et de nouvelles possibilités alors qu’il est demandé au patient de suivre les instructions et de s’engager totalement dans le processus hypnotique. Ce dernier peut avoir des résistances (la peur de perdre le contrôle, la crainte d’être dominé, tentatives de tester l’hypnothérapeute…) d’où l’intérêt de la première séance pour rassurer le patient en lui expliquant à l’avance le déroulement de la séance. Une fois ces explications données, il éliminera ainsi ses craintes et ses fausses impressions sur l’hypnose.

En savoir + sur l'Hypnose à Paris 9