Conseiller conjugal et familial

Conseil Conjugal et Familial

Alice de LARA    
  Praticienne de la thérapie de couple 
http://www.conseilconjugal.com/  

                                                                                                                                                            La conseillère conjugale et Familiale (CCF) reçoit des personnes ou des couples ayant une demande d'aide psychologique, liée à une difficulté personnelle, conjugale ou familiale.

Ces entretiens permettent : 

d'informer et d'orienter :


Il s'agit de personnes, le plus souvent des femmes, qui ont des problèmes ayant des répercussions personnelles, conjugales ou relationnelles:


- jeunes femmes subissant un harcèlement sexuel ou moral dans le cadre de leur travail, - femmes dépressives ayant des problèmes de couple, - personnes ayant des troubles psychiques, sexuels, nécessitant une approche spécialisée, - personnes ayant des difficultés sociales...


Dans tous ces cas, mon rôle est de légitimer et de reconnaître la souffrance exprimée, et de prendre en compte son caractère intolérable. Cette écoute empathique a des effets réparateurs. L'autre n'est plus seul à assumer son problème ou son secret. Il pourra, s'il le désire, s'adresser à un tiers professionnel: -un conseiller juridique ou une assistante sociale, un médecin, parfois un psychothérapeute ou un psychanalyste, un psychiatre ou une association spécialisée...


Pour ces personnes, le Conseil Conjugal est une passerelle, leur permettant de trouver un écho qui les aidera à poursuivre ailleurs une démarche amorcée avec moi.

d’écouter, d’analyser la demande, d’aider à une élaboration psychique :


La demande émane de personnes se plaignant de subir de la part de leur partenaire des "violences" physiques ou morales :


- femmes battues ou humiliées, - femmes "abandonnées" par un homme infidèle ou très pris par ses activités personnelles (chasse, sport, ordinateur...) ou professionnelles, - personnes subissant la pathologie sévère de leur partenaire (agressivité, dépendance, alcoolisme, toxicomanie, jeu, troubles obsessionnels, phobies, jalousie et persécution, dépression...).


Ce type de demande s'exprime d'abord par une plainte qui met l'accent sur la responsabilité de l'autre. Les mécanismes de défenses et les résistances peuvent constituer un frein puissant au travail d'élaboration et empêcher la personne de poursuivre sa démarche, par crainte de mettre en péril son couple et son propre équilibre.


Parfois, au contraire, les entretiens successifs lui permettent à chacun d'exprimer ce qui est sous-jacent. Il peutainsi élaborer les conflits et reconnaître en lui ce qui peut entrer en collusion avec la problématique de l'autre. 


Il prend ainsi conscience de sa participation psychique personnelle aux difficultés qu'il "subit".


Ainsi le Conseil Conjugal peut, en quelques consultations, aider à poser le problème en cause et permettre un travail psychique relativement approfondi, qui s'appuie sur le lien positif et la confiance qui se sont instaurés.


Dans certain cas, le Conseil Conjugal se présente comme un préalable à une démarche plus approfondie, psychothérapique ou psychanalytique, en individuel ou en couple, impliquant une analyse plus fine de la demande et un cadre de travail plus approprié. C'est un temps délicat que d'évaluer ce moment où le relais s'avère possible, voir nécessaire. Il s'agit d'analyser la capacité de l'autre à se diriger vers une approche individuelle ou de couple qui touche l'inconscient, donc d'apprécier l'évolution de l'élaboration psychique et de la demande.


Pour conclure,La consultation de Conseil Conjugal est le lieu structurant où la parole du sujet est rendue possible avec un tiers contenant qui l'écoute et la soutient. L'expression de la souffrance s'en trouve médiatisée. Il s'agit de permettre à l'autre d'établir des liens entre ce qu'il ressent et son expérience personnelle antérieure, voire son vécu infantile, et de les articuler à la relation qu'il entretient avec son partenaire dans le couple. Souvent, il est nécessaire de resituer la problématique de chacun et son articulation dans le couple et la famille, dans sa dimension transgénérationnelle (génogramme familial). Ainsi l'entretien permet aux affects refoulés de s'exprimer, par le biais de mots justes qui évoquent le passé ou par une décharge émotionnelle qui donne au corps la prévalence.


En tout état de cause, mon rôle de Conseillère Conjugale et Familiale est d'assurer l'écoute de chacun, de favoriser l'échange, en offrant un cadre spatio-temporel structurant.